Voici les 4 résultats

21Jan

Frank Gehry

21 janvier 2020
10,00 

L’inauguration du musée Guggenheim de Bilbao en 1997 a valu à Frank Gehry une renommée mondiale. Ses architectures-sculptures sont reconnaissables
entre toutes. Formes organiques, volumes éclatés, voiles de titane ou d’acier révèlent,
bien que Gehry lui-même s’en défende, une véritable signature. La tour arlésienne de la fondation Luma est le dernier coup d’éclat d’un architecte qui a su mettre à profit toutes les ressources
de l’outil informatique. À ce titre, Frank Gehry a révolutionné la pratique de l’architecture contemporaine.

28Jan

Renzo Piano

28 janvier 2020
10,00 

L’architecte génois, né en 1937, conjugue un goût pour l’ingénierie qui le pousse à expérimenter
sans cesse, et une maîtrise parfaite des savoir-faire hérités de la tradition artisanale. La technicité de ses édifices, jamais gratuite, s’efface
au profit de la légèreté, de la transparence et de la poésie : la collection Menil à Houston, la fondation Beyeler à Bâle, le centre culturel Tjibaou à Nouméa, en sont l’expression la plus aboutie. Autant de projets où Renzo Piano démontre
qu’il est passé maître dans l’art d’inscrire harmonieusement une architecture dans son paysage.

04Fév

Tadao Ando

4 février 2020
10,00 

Dans le chaos des villes ou l’isolement de la nature, le plus célèbre des architectes japonais conçoit chacun de ses édifices comme un défi. Fidèle à son vocabulaire simple – géométrie pure, usage quasi exclusif du béton brut, minimalisme
des espaces intérieurs – Tadao Ando fait de ses maisons et de ses musées l’objet d’un parcours initiatique et d’une expérience sensorielle
inédite. L’implantation d’un gigantesque anneau de béton au coeur de la Bourse de commerce
à Paris constitue l’évènement architectural
le plus attendu de la capitale.

11Fév

Herzog & de Meuron

11 février 2020
10,00 

Le tandem formé par Jacques Herzog et Pierre de Meuron, nés tous deux en 1950, appartient au cercle restreint des « starchitectes ». Les architectes suisses ont fondé leur agence à Bâle en 1978. Depuis quarante ans, ils accumulent les commandes les plus prestigieuses, de la Tate Modern à Londres au stade olympique de Pékin ou à la Philharmonie de l’Elbe à Hambourg. Le soin avec lequel ils traitent la peau de leurs bâtiments atteste d’une approche constamment renouvelée du matériau et de sa mise en oeuvre.