Afficher tous les 3 résultats

05Jan

André Derain, fauve incandescent

5 janvier 2021
10,00 

LE FAUVISME
André Derain, fauve incandescent
Conférence de Claire Grebille

André Derain étudie la peinture à Paris, à l’Académie Carrière, où il rencontre Matisse et Vlaminck. Aux côtés de Matisse à Collioure, il utilise de grands aplats colorés et lumineux, une couleur arbitraire qui laisse largement apparaître les réserves de la toile. Ce style radical qui libère l’intensité émotionnelle de la couleur fait qualifier Derain et ses compagnons de « fauves » par le critique Louis Vauxcelles, au Salon d’automne de 1905. Son séjour à Londres exalte encore la splendeur lyrique de son chromatisme, avant qu’il ne se tourne résolument vers Cézanne en 1907.

12Jan

Maurice De Vlaminck, fauve rugissant

12 janvier 2021
10,00 

LE FAUVISME
Maurice de Vlaminck, fauve rugissant
Conférence de Claire Grebille

Fortement impressionné par Van Gogh qu’il découvre en 1901, il libère la couleur de manière agressive et violente. L’expressivité et la liberté de sa touche font de lui le fauve le plus extrême et le plus audacieux. En quête de primitivisme et de pureté, il est fasciné par la beauté des masques africains qu’il fait découvrir à Derain, Braque et Picasso, au Bateau-Lavoir. Provocateur, il défend l’instinct contre la raison, l’émotion contre l’intellect dans une palette éblouissante d’audace et d’énergie. Avec Derain et Matisse, il fait du fauvisme la première avant-garde du XXe siècle.

19Jan

Kees Van Dongen, du fauvisme à l’expressionnisme

19 janvier 2021
10,00 

LE FAUVISME
Kees Van Dongen, du fauvisme à l’expressionnisme
Conférence de Claire Grebille

Hollandais parisien, il fréquente les milieux anarchistes et les nuits parisiennes. Concurrent de Picasso au Bateau-Lavoir, il représente avec une ironie irrespectueuse le corps féminin et l’effervescence des cabarets. Sa couleur explosive jusqu’au criard séduit les avant-gardes allemandes, aux côtés desquelles il expose à la sécession berlinoise et munichoise. Il continue d’explorer la couleur et la sensualité féminine lors d’un séjour au Maroc et à Montparnasse, continuant sa carrière de fauve cosmopolite jusqu’aux années folles.